Version classique
partager :

Les projets

Les projets sur le territoire communal

Les travaux du pôle social à Dunant ont débuté

La CCPG et la mairie de Paimpol ont lancé en octobre 2011 la première phase du chantier de pôle social au centre Dunant. A la fin des travaux, prévue dans le courant de l'année 2014, le centre Dunant sera dédié aux services et associations à vocation sociale et caritative.

L'idée d'un lieu unique, regroupant la solidarité, l'action sociale, l'emploi, l'insertion sociale et professionnelle, l'accès au droit et au logement, est née en 2009 de la volonté des élus communautaires de créer un véritable pôle social sur le territoire. Dès la phase de définition du projet, la ville de Paimpol a été associée aux réflexions qui se concrétiseront en 2014 avec l'inauguration du pôle social intercommunal. La première étape de ce chantier pluriannuel a été le déménagement de l'Espace Emploi Paimpol-Goëlo du bâtiment actuel vers celui situé à l'entrée du site. Le service d'accompagnement des personnes en situation de recherche d'emploi devrait accueillir le public dans ses nouveaux locaux à partir du mois de février 2012. La ville de Paimpol coordonne les déménagements des associations qui n'assurent pas de mission sociale ou caritative vers le château Bertho ou la villa Labenne. Seules la bibliothèque municipale et la cybercommune Paimpol-Goëlo resteront au centre Dunant.

En 2013, une seconde phase de travaux débutera avec le déménagement de l'école intercommunale de musique et de l'école de danse dans le pôle culturel.


Un pôle culturel en Paimpol-Goëlo en 2013 pole culturel [1600x1200]

La pratique et la promotion de la culture musicale, des arts plastiques, de la danse et du théâtre en un lieu unique, c'est l'objectif du projet de pôle culturel porté par la communauté de communes Paimpol-Goëlo et la ville de Paimpol. Regroupant ces quatre activités et un auditorium, qui accueillera des spectacles, il verra le jour en 2013.

C'est dans le courant du dernier trimestre 2012 que les travaux débuteront sur le site de l'ancienne caserne des pompiers de Paimpol. L'année suivante, le nouveau pôle culturel accueillera l'école intercommunale de musique, l'école municipale de danse et les associations d'arts plastiques du territoire.

Un pôle culturel ouvert sur son territoire

Un auditorium de 120 places y sera intégré. Il constituera un lieu de représentation pour les écoles de musique et de danse et permettra une programmation culturelle ouverte vers les artistes du territoire et d'ailleurs.

La culture en centre-ville pole culturel plan [1600x1200]

Le choix de l'ancienne caserne des pompiers, rue Bécot, marque la volonté des élus de créer un site entièrement adapté à la pratique de la musique, de la danse, du théâtre et des arts plastiques tout en proposant un espace culturel en centre-ville à tous les publics en Paimpol-Goëlo. A terme, c'est l'ensemble du site autour du château Bertho qui sera repensé. La requalification du parc créera un écrin de verdure autour du pôle culturel pour l'intégrer totalement au paysage, tandis que les volumes et les couleurs rendront l'équipement visible depuis les rues adjacentes. A noter qu'un espace sera créé pour les spectacles extérieurs : les concerts de la Fête de la Musique et les animations de fin d'année des écoles musique et de danse pourront notamment se dérouler sur cette scène à ciel ouvert. La maîtrise d'ouvrage est déléguée à la CCPG qui travaille de concert avec les services de la mairie de Paimpol. L'école intercommunale de musique et l'école municipale de danse, qui seront les principaux utilisateurs, sont associées aux démarches depuis la définition du projet.

Les grandes lignes du projet dévoilées

Les élus ont choisi le projet proposé par les architectes Christophe Jouan et Gilbert Quéré lors du conseil communautaire du mois d'octobre sur la base d'une intention architecturale. Elle prévoit la création de deux nouveaux volumes pour l'école intercommunale de musique, l'école municipale de danse et l'auditorium. L'actuelle maison du palfrenier est conservée et sera réservée aux associations d'arts plastiques. Le projet de pôle culturel, dont le coût est estimé à 1,5 millions d'euros, sera entièrement pensé selon les critères de développement durable, notamment en ce qui concerne la réduction de la consommation d'énergie.

L'Hydrolienne EDF immergée au large de Bréhat

hydrolienne zant IVY [1600x1200]Mercredi 19 octobre 2011 les élus du territoire étaient invités au baptême de l'hydrolienne "L'Arcouest", immergée quelques jours après au large de l'île de Bréhat, plus précisément sur le plateau de La Horaine.

Pour tester sont fonctionnement en conditions réelles, cette hydrolienne aux dimensions exceptionnelles (16 mètres de diamètre et 850 tonnes) est placée, pour quelques mois, à 35 mètres de profondeur dans nos eaux costarmoricaines. Cette période d'essai a pour objectif de réaliser de nombreuses mesures électriques et mécaniques, afin de valider définitivement le design de l'hydrolienne. Cette immersion est la première étape avant le déploiement en 2012 des trois autres machines identiques qui composeront le futur parc hydrolien. Il s'agira d'une première qui illustre la politique de développement et d'innovation du groupe EDF. Initié en 2088, le projet du parc hydrolien est le fruit d'une concertation locale et d'une implication forte des élus, des professionnels et usagers de la mer, des associations de protection de l'environnement, des acteurs institutionnels et industriels.

hydrolienne [1600x1200]Au final, le parc composé de 4 turbines, d'une puissance unitaire de 0,5 MW, devrait pouvoir alimenter de 2000 à 3000 foyers. Ce projet innovant, de par la taille des turbines, la technologie mise en oeuvre et la connexion au réseau via un câble offshore de plus de 15 kilomètres, présente de sérieux atouts et a pour objectif de valider cette technologie de production à partir des courants marins.



Capacités portuaires de la Bretagne nord

Les échéances des projets hydroliens au large de Paimpol-Bréhat sont de plus en plus proches. D'une part en ce qui concerne le projet industriel d'EDF avec la mise à l'eau en juin 2011 de la première des 4 machines prévues, mais aussi au travers d'un site d'essai et de recherche qui pourra accueillir d'autres constructeurs de machines et industriels énergéticiens qui souhaiteraient tester leurs prototypes. Les ports de proximité, à savoir Tréguier, Lézardrieux et Paimpol sont en mesure de répondre aux besoins de tels projets notamment en ce qui concerne le suivi et la maintenance au plus près des machines.

Chacun de ces ports dispose d'atouts à faire valoir notamment en termes d'accès maritimes, de disponibilités de terre-plein ou de bâtis. Plus largement, il est nécessaire de mettre en avant les complémentarités de ces ports mais aussi les équipements plus en retrait sur le territoire (Zones d'Activités Economiques, Maison de l'Entreprise) pour proposer localement «un bouquet de services» à disposition des instituts de recherche (Ifremer), des constructeurs, des industriels mobilisés par ces projets.

Ces projets qui sont une chance pour notre territoire ne doivent pas rester des promesses de développement. La ville de Paimpol, associée à la communauté de communes Paimpol-Goëlo et aux autres collectivités concernées veillera à ce qu'une partie des activités économiques de ces projets, et de fait, les emplois induits, soient bien localisées sur notre territoire.

Logement et habitat

Des solutions pour chacun

La municipalité de Paimpol a mis en oeuvre des programmes de logements pour tous, dans le respect de la loi Habitat.

Au rang du programme d'accession à la propriété, elle a vendu à Armor Habitat un terrain situé à égale distance du centre-ville de Paimpol et du Bourg de Plounez.

La résidence Ar Voudenn, située au lieudit Pont de Brebis, prévoit 15 pavillons en accession à la propriété, du T4 au T5, dans le cadre d'un programme Prêt Social de Location-Accession (PSLA). Ces maisons individuelles entrent dans une formule clef en mains : terrain, maison, clôture, pelouse, peinture, assurance dommage.


logement plan [1600x1200]

Qu'est-ce que le PSLA

Créé en 1984, la location-accession est une formule d'accession progressive à la propriété. Au cours de la première phase, l'accédant occupe son logement et verse une redevance composée d'une indemnité d'occupation et d'un complément qui constitue son épargne. Il prouve ainsi sa capacité à faire face à des mensualités de remboursement. Lorsqu'il le souhaite et dans la limite d'un délai convenu d'avance, il peut devenir pleinement propriétaire et son épargne participative devient alors son apport personnel.

Afin d'encourager l'accession des ménages à revenus modestes n'ayant pas ou peu d'apport personnel, un nouveau financement est venu compléter ce dispositif en 2004, le PSLA. Ce prêt conventionné permet aux accédants de bénéficier d'avantages fiscaux (TVA à taux réduit 5,5% et exonération de taxe foncière pendant 15 ans. En achetant, l'épargne sert au remboursement du prêt et si, pour quelques raisons que ce soient, l'intéressé ne souhaite plus acquérir la maison, la somme épargnée lui sera reversée.

Paimpol à l'horizon 2020

Dans le cadre de l'étude AEU (approche environnementale de l'urbanisme) et pour de donner des perspectives à long terme, la majorité municipale s'est réunie en séminaire les 1er et 2 juillet. A cette occasion elle a fixé les priorités pour dessiner la commune de demain, en se basant notamment sur les résultats du questionnaire et des suggestions issues des réunions des conseils de quartier.

Le bourg de Plounez : Un centre-bourg à la campagne

Les priorités

  • Créer une liaison piétonne entre le Bourg de Plounez et le centre ville de Paimpol.
  • Poursuivre l'urbanisation au sud du bourg de Plounez en cohérence avec le PLU (plan local d'urbanisme)
  • Dessiner une trame verte et arborée (haies le long des routes, des chemins d'accès…)

Le bourg de Kérity : L'abbaye de Beauport, la porte de Paimpol

Les priorités

  • Aménager une zone de circulation limitée à 30km/h entre la mairie de Kérity et le parking de l'Abbaye de Beauport.
  • Créer un espace public partagé et non cloisonné entre le terre plein de l'Eglise et la place du bourg.
  • Poursuivre l'aménagement et le développement de la zone de Malabry.

Le centre ville de Paimpol : Dynamiser le centre ville

Les priorités

  • Faire de la voiture un intrus dans le centre ville
  • Poursuivre les aménagements des berges du Quinic.
  • Aménagement de parkings à proximité immédiate du centre ville (Place de la République, Novice le Maout, le long de la gare).
  • Suppression des voitures tampons dans le centre ville historique et sur une partie du port.
  • Création de stationnements « minute » et « livraison » (Places du Martray, place Gambetta et quai Duguay Trouin).
  • Créer un axe piéton entre la corne de la gare et le port via le rond point du Goëlo.



                              

      

      

  • .

creation site mairie