Version classique
partager :

Chantiers Bonne - le pupitre dévoilé

Les chantiers navals Bonne à Kérity (1899-1921) ont été les plus importants de Paimpol et de ses environs au début du siècle dernier. A l'initiative de Françoise Piry, arrière-petite-fille d'Emile Bonne, la Mairie de Paimpol a souhaité mettre en valeur cette partie importante de l'histoire paimpolaise. Le 17 avril dernier, un pupitre informatif et historique a été dévoilé en présence des descendants de la famille Bonne, dont son petit-fils Gilbert Bonne.
Publié le mercredi 18 avril 2012
Ce pupitre se trouve face au centre de loisirs de Kerdreiz, le long du sentier de randonnée, le GR 34. En effet, les chantiers Bonne se situaient à l'endroit exact du centre de loisirs, dont un des bâtiments actuels est un témoin de cette entreprise maritime.

Un peu d'histoire…

En 1852, au début de la période de la pêche en Islande, Paimpol n'est pas en mesure de construire des navires islandais. En 1860, le Paimpolais Louis Laboureur prend la suite de son père dans ses ateliers, situés à Kernoa, et crée la goélette paimpolaise, spécialement adaptée à ce type de pêche. Au décès de Louis Laboureur en 1892, Émile Bonne prend la direction des chantiers.

En 1899, Émile Bonne s'établit à Poulafret et va donner une très forte impulsion à la construction navale paimpolaise. Il devient alors le constructeur le plus important de Paimpol. En 1909, les chantiers Bonne emploient près de 200 ouvriers dans ses seuls ateliers. Depuis sa fondation en 1899 jusqu'en 1921, soit en vingt ans de travail, l'entreprise Bonne aura construit plus de 200 trois mâts et goélettes.


creation site mairie